Rapport de l’expert indépendant Kling : Les bénéfices des propositions de Benjamin Jayet pour les actionnaires Solocal

185 soutiens

Rappelons que Kling est l’expert mandaté par Solocal qui s’était prononcé favorablement sur le plan des créanciers du 3 novembre. Kling s’est penché sur les propositions faites par Benjamin Jayet et sur ses conséquences pour les actionnaires. M. Benjamin Jayet considère en effet que le plan révisé de restructuration financière proposé par le Conseil d’administration de SoLocal ne respecte pas suffisamment les intérêts des actionnaires et a transmis des propositions de résolution (attribution de BSA et d’actions gratuites etc.) ainsi qu’un exposé de leurs motifs.

Benjamin Jayet considère que les modifications qu’il propose permettent d’aboutir à un projet plus équilibré entre les actionnaires et les créanciers. Ce sont ces propositions que Kling a jugé utile d’analyser.
Les conclusions de Didier Kling sont tout à fait positives en ce qui concerne les propositions de Benjamin Jayet. Il apparaît que la valeur par action post restructuration confère un retour sur investissement pour les actionnaires. Cette situation trouve son fondement dans l’attribution des actions gratuites qui vient augmenter le nombre d’actions post restructuration sans contrepartie financière.
Le rapport reconnaît sans détour que les propositions de Benjamin Jayet confèrent des conditions plus favorables pour l’actionnaire. Ce qui est bien l’objectif affiché par Benjamin Jayet.
A l’inverse, Kling confirme le bénéfice du plan actuel pour les seuls créanciers : le plan prévoit que ces derniers recevront par exemple en cas de souscription à 100% par les actionnaires : 400 M€ de nouvelle dette, 380 M€ de cash et des actions de la société.
Kling souligne qu’à l’inverse les propositions de Benjamin Jayet sont moins attractives pour les créanciers avec un effort à consentir (haircut) allant de 42 à 216 ME. Ce qui tend à montrer le rééquilibrage souhaité entre créanciers et actionnaires par Benjamin Jayet.
Il ressort également de ces analyses que les modalités proposées par M. Benjamin Jayet présenteraient des avantages certains pour l’actionnaire :

  • Elles permettraient d’octroyer gratuitement plus d’actions ce qui limiterait la dilution des actionnaires dans le capital.
  • Elles conféreraient un meilleur taux de retour sur investissement . Ainsi, des actionnaires qui auraient acquis leurs titres à des niveaux plus élevés que les niveaux de cours observés sur les derniers -mois,retrouveraient également un taux de retour (avec des niveaux de souscription moindre à l’augmentation de capital)
  • Elles attribueraient gratuitement des BSA aux actionnaires ce qui leur donneraient la possibilité de pouvoir profiter d’une hausse du cours de l’action.

Par conséquent les aménagements demandés par Benjamin Jayet nécessitent bien de rouvrir les discussions avec les créanciers.

 


 

 

 

Restez informés jusqu’à l’AG du 15 décembre, rejoignez notre liste de diffusion